12 RAPPORT ANNUEL ARPE 2018 Activités d’exploitation – Québec 2018 2017 Produits Écofrais 17 169 815 $ 16 447 765 $ Intérêts 709 032 503 993 17 878 847 16 951 758 Charges Activités d’exploitation directes Transformation 10 043 481 10 903 777 Collecte 2 093 834 2 321 285 Transport, entreposage et stockage 4 471 522 4 466 610 Audits de l’échantillonnage d’assurance qualité et du recyclage 224 643 222 916 16 833 480 17 914 588 Autres charges Sensibilisation des consommateurs et communications 3 225 212 3 498 304 Administration 2 751 602 2 615 130 Frais imposés par le gouvernement 18 971 11 654 5 995 785 6 125 088 22 829 265 24 039 676 Excédent des charges par rapport aux produits (4 950 418) $ (7 087 918) $ Pour l’exercice clos le 31 décembre 2018, avec informations comparatives de 2017 En 2018, l’ARPE-Québec a souligné un jalon important de son histoire, ayant franchi la barre des 100 000 tonnes métriques de produits électroniques désuets récupérés depuis ses débuts en 2012, soit plus de 13 millions d’appareils! Cette réussite est tout à l’honneur des citoyens, des industries, des commerces et des institutions du Québec qui ont répondu à l’appel. Cela témoigne également de la belle progression du programme québécois de récupération et de valorisation des produits électroniques, mieux connu sous le nom de Recycler mes électroniques. Notre porte-parole, le vulgarisateur scientifique, Martin Carli, a encouragé la population à poursuivre ses efforts en matière de recyclage des produits électroniques, rappelant l’importance de récupérer les précieuses ressources qui « dorment » encore dans les foyers québécois. C’était d’ailleurs l’objectif de notre campagne publicitaire en 2018. Comme de nombreux Québécois ne semblent pas avoir pris de décision à l’égard de leurs vieux produits électroniques, nous avons caricaturé avec humour l’attachement aux vieilles choses qui ne servent plus pour contrer leur tendance à conserver leurs SerpuariensMC . Nous avons donc fait jouer cette corde sensible par un clin d’œil à de vétustes objets chers à la mémoire collective des Québécois. Autre belle nouvelle en 2018, les volumes recueillis se sont maintenus, et ce, bien que les produits sont souvent plus petits et plus légers. Ces excellents résultats sont en partie attribuables à notre vaste réseau de collecte composé de quelque 1 000 points de dépôt officiels répartis dans la province. Par ailleurs, en collaboration avec les municipalités ARPE-Québec et divers partenaires, plus de 150 événements – représentant plus de 450 jours de collecte – ont été organisés un peu partout au Québec en 2018, contribuant à détourner des sites d’enfouissement des milliers de vieux appareils électroniques et à sensibiliser la population. Toujours soucieuse d’offrir un programme le plus efficient possible, l’ARPE-Québec adopte de saines pratiques de gestion. Ainsi, comme prévu encore cette année, nous avons enregistré un déficit et avons puisé dans la réserve afin de couvrir nos coûts d’exploitation en 2018. L’année 2019 sera sans doute marquée par un contexte en ébullition. L’environnement est au premier rang des préoccupations, tant pour les gouvernements que pour la population. Les technologies évoluent rapidement et l’industrie du recyclage doit relever de nouveaux défis. Dans ce contexte, nous poursuivrons nos efforts en gardant le cap vers la reconnaissance, l’efficacité et l’accessibilité de notre programme. Dominique Levesque Directrice générale, Québec